epigraphiebyzantine.fr



Région_Galatie_ 5 textes

Corpus_Galatie_Ankara_178

Michel III (vers 859) - Dédicace du rempart de la citadelle.
GREGOIRE, Byz. 4 1927-1928, p. 438.

Δόξαν μεγίστην τοῦ Θεοῦ δεδορκότες
ἔχοντες ὄμμα καὶ χέρας ἐπηρμένας
ἄπαντες εὐλογεῖτε τὸν Παντεργάτην,
τὸν ἰσχὺν ἐνδύοντα καὶ κράτος μέγα,
τῷ εὐσεβουργῷ καὶ πολιστῇ δεσπότῃ,
ἄνακτι πιστῷ Μιχαὴλ εὐεργέτῃ·
οἱ εἰσιδόντες τὴν πύλην καὶ τὴν πόλιν
λαλεῖτε πάντα θεῖα δεδοξασμένα·
« πόλις Κυρίου χαῖρε, Σιὼν ἡ νέα
θεογράφοις πίναξιν ἐγγεγραμμένη ».

"Admire la grande gloire de Dieu, porte un regard et une main exaltée, glorifie avec éloquence le maître de toute chose qui a donné force et grand pouvoir au souverain bâtisseur et pacificateur, pieux maître bienfaiteur Michel, vous qui regardez (ou franchissez ?) la porte de la cité, prononcez l’ensemble des paroles divines glorifiées : « Salut cité du Seigneur, nou-velle Sion, toi qui est inscrite sur les tablettes écrites par Dieu. »"


Corpus_Galatie_Ankara_179

Michel III (vers 859) - Dédicace du rempart de la citadelle.
GREGOIRE, Byz. 4 1927-1928, p. 439-444.

Πένθει φθαρεῖσα καὶ κλιθεῖσα πρὸς γόνυ
χερσίν Περσικαῖς μιαιφόνοις ἐκπάλαι
νῦν ἐξεγείρον τῶν κακῶν ἀνειμένη
ἀπαμφιάζου πενθικὴν ἀμορφίαν
δέχου στολισμὸν νυμφικῆς (ἀγλαίας ?)
θεοστίβοις λίθαξιν ἐστηριγμένη [---]
Θεοῦ γάρ οὔτως εὐνοεῖται τὸ κράτος [---]
δίδου δὲ χεῖραν τῷ καλοῦντι προθῦμων
ἴνα πρὸς ὕψος ἐμιφανῶς ἀναστήτῃ
σε τὴν πεσοῦσαν ἐν βαφάθρῳ κινδύνων
(χειρὶ ?) κρατοιᾷ Μιχαὴλ ὁ δεσπότης,
μέγας βασιλεὺς νικητὴς στέιφηφορος
τῆν σὴν [ν]εουργῶν ἀσφαλῆ κατοικίαν,
Ἄγκυρα τερμνή, παμφαεστάτη πόλις,
πάσης Γαλατιῶν πατρίδος σὺ λαμπρότης.

"Ruinée par les souffrances, et mise sur les genoux, naguère, par les mains sanglantes des Perses, relève-toi à présent, délivrée de tes maux, dépose le vêtement d’un deuil sans beauté, reçois la parure d’une splendeur nuptiale, affermie que tu es par des pierres que Dieu a foulées, - tant la puissance de Dieu te favorise - et donne la main avec empressement à ce-lui qui t’appelle afin que glorieusement il te redresse et relève, toi qui étais tombée dans l’abîme des périls, de sa main puissante, le seigneur Michel, le grand basileus vainqueur et couronné, qui rénove ta sûre demeure, ô charmante Ancyre, la plus brillante des cités, toi, la splendeur de toute la patrie des Galates. (H. Grégoire)"


Corpus_Galatie_Ankara_180

Michel III (10 juin 859) - Dédicace du rempart de la citadelle.
GREGOIRE, Byz. 4 1927-1928, p. 444-446.

+ Εἰς δόξαν τ(οῦ) φιλοχρίστου βασιλέως ἡμ(ῶν) Μιχαὴλ (δεσπότου ?)
ὑπουργήσαντος Βασιλίου
σπαθαροκαννδιδατου
μηνὸς Ἰουνίου ιʹ ἰνδικτιῶνος ζʹ ἔτους [͵ϛτξζʹ ?]

"A la gloire de notre basileus et maître aimé du Christ, Michel, (contruction faite) sous la surveillance de Basile spatharocandidat, le 10ème jour de juin, la 7ème année de l’indiction, (l’an 6367= 10 juin 859)."


Corpus_Galatie_Ankara_181

Michel III (859) - Dedicace du rempart de la citadelle.
GREGOIRE, Byz. 5 1929, p. 341.

Μιχαὴλ μεγάλου βασιλέως πολὰ τὰ ἔτι.

"(Travail) de Michel, grand basileus, nombreuses années."


Corpus_Galatie_Ankara_182

Léon VI et Alexandre (12 octobre 897) - Dédicace de l'église Saint-Nicolas, Basile et Hypatius.
CIG IV 8690

Ἐκτήσθη κὲ ἡστορήθη ὁ ναὸς τῶν ἁγίων κὲ ἐνδόξον πατέρον ἡμον Νηκολάου, Βασηλήου κὲ Ὑπατήου, ἐπὴ Λέοντος κὲ Ἀλεξάνδρου, μεγάλον ἡμõν βασηλέον κὲ αὐτοκρατότον, κὲ Ἀντονήου, τοῦ ἁγηοτάτου πατρηάρχου ὑπ᾿ἐμοῦ ταπηνοῦ κὲ ἀμαρτολοῦ Γρηγορᾶ, βασηληκοῦ στράτωρος κὲ δρουγαρήου γεγονότως, μηνὴ Ὠκτουβρήου δεκάτῃ ἡμέρᾳ καὶ δευτέρᾳ ἐνδεκτηῶνος πρότος, ἔτους ἀπὸ κτήσεως κόσμου ἐξακησχηληοστοῦ(?) τετρακοσηοστοῦ ἕκτου. Ἀμήν.

"Le sanctuaire de nos saints et illustres pères Nicolas, Basile et Hypatios a été achevé (et visité ?), sous Léon et Alexandre, nos très grands basileis et autokratôrs, et Antonios, le très saint patriarche de notre humble et pécheur Grégoras, stratôr impérial et drongaire célèbre, au mois d’octobre, le 12e jour, la 1ère indiction, l’an de la création du monde, 6406 (=12 octobre 897). Amen."


haut de page