epigraphiebyzantine.fr



Région_Sardaigne_ 1 texte

Corpus_Sardaigne_Porto Torres_220

Constant II, vers 645 - Commémoration d’une victoire sur les Lombards.
F. FIORI, Costantino hypatos e doux di Sardegna, Bologne, 2001 (photographie et qui renvoie à une longue bibliographie remontant à 1927).

+ Νηκᾶ ἡ τύχη τοῦ βασιλέως καὶ τῶ(ν) Ῥομέων+
+ Σέ, τὸν μόνον τροπεοῦχον τῆς ὅλης οἰκουμένης δεσπότην καὶ ἐχθρῶν ὀλετῆρα Λαγγοβαρδῶν καὶ λοιπῶν Βαρβάρων, ἀμφρηβίου χημõνος καταπλὴτοντος πολιτίαν σκάφη καὶ ὅπλα Βαρβάρων ἀντητάτετε τοῖς Ῥωμαίοις, τῆ δὲ κυβέρνου σου εὐβουλία ἀνθοπλϊσάμενος, Κωνσταντῖνε, τὸν θεῖον λόγον γαλϊνηõντα τὼν κόσμων ἀναδήξεις τοῖς ὑπηκόοις. Ὥθεν τὰ τῆς νήκις σύνβωλα προσφέρη τõ τῆς ὅλης ὐκουμένης δεσπότη Κωνσταντῖνος ὁ πανεύφημος ὕπατος καὶ δοὺξ τὰς Λαγγουβαρδῶν πτώσεις τυράννων καὶ λοιπῶν Βαρβάρων ἐνοπλουμένων κατ’ αὐτῆς τῆς δουληκῆς σου τῆς Σαρδῶν νίσσου +

"+ Que soit victorieuse la fortune du basileus des Romains +
+ Toi, l’unique maître triomphant de toute la terre, toi qui a détruit les ennemis lombards et les autres barbares, une agitation incertaine frappant l’Etat, les navires et les armes des Barbares se rangent en ordre de bataille contre les Romains, armés en retour de la prudence de ton commandant, ô Constantin, tu te montreras à tes sujets comme la divine sagesse qui pacifie le monde. Et donc, Constantin, consul et duc, digne de toutes les louanges offre au maître de toute la terre les signes de la victoire la fin des usurpateurs lombards et des autres Barbares, qui ont pris les armes contre l’île de tes serviteurs sardes + "


haut de page