epigraphiebyzantine.fr



Région : Thrace_ 13 textes

Corpus_Thrace_Ainos_115

Anastase II (713-714 et 755-756 - Fondation d'un monastère.
ASDRACHA, ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 239-242, n° 48

+ Θεοῦ χάριτι ἰνδικτιῶνος ιβʹ βασιλεύοντος Ἀναστασίου συνέστη ἡ [μονὴ ταύτη παρὰ]
τοῦ ὁσίου πατρὸς καὶ ἐπισκόπου γεναμένου τῆς Μαρωνείας ΦΙΛ[- - -]
ἐκ τούτου τοῦ μοναστηρίου Ἰωάννην τὸν αὑτοῦ ΜΑΘ[- - - - -]
Ἰννοκεντίου, ἀνέκτισεν ἐκ θεμελίων τὴν μονὴν Λ[- - - -]

"Par la grâce de Dieu, l’indiction 12, sous le règne d’Anastase, fut fondé ce (monastère par) le saint père qui fut évêque de Marôneia, Philippe(?) ... de ce monastère, Jean son élève (?) ...d’Innocent, a restauré ce refuge depuis les fondations (...)."


Corpus_Thrace_Ainos_116

Constantin V (741-751 ?) - Fragment d'inscription, mur d'enceinte ?
E. KALINKA, Altes und neues aus Thrakien, 1920, col. 129-130 (fac simile) ; C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 243-245, n° 49.

+ Κωνσταντίνου (βασιλεύοντος ?)
ἀνενεώθη τὸ (θωρακεῖον ὑπὸ τοῦ ?)
ἀπὸ ὑπάτων πατρικίου βασιλικοῦ πρωτοσπαθαρίου καὶ στρατηγοῦ Θρᾴκης[---]

ex-consul, prôtospathaire, stratège de Thrace

"(Sous le règne de) Constantin a été restauré (la défense du mur ?) par l'ex-consul patrice, protospathaire impérial et (stratège de Thrace ?)"


Corpus_Thrace_Vizyè-Saranta_117

Constantin V et Léon IV, Christophore et Nicéphore (769-775 ou 773-774) - Pont.
C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 246-248, n° 50 (Pl. 99 a-b) d’où D. FEISSEL, Bull. ép., 1998, n° 633.

+ Ἀνεκενίσθη εἱ γέφυ-
ρα αὕτη ἐπὶ Κωνσταντίνου
καὶ Λέοντος τῶν αἰωνίων
αὐγούστων κοσμωσυ-
στάτων δεσποτῶν καὶ θεωκυβερνή-
των μεγάλων βασιλέων ἡ̣-
μῶν καὶ Χριστοφόρου καὶ Νι-
κηφόρου τῶν εὐτυχεσ-
κάτων (εἰς) αἰόνια ἕτη καισσά-
ρων σὺν Νικήτᾳ τῷ ἐπιγανεσ-
τάτῳ νοβελησίμῳ καὶ (Ἀνθί-
μῳ τῷ) --------Ε----Ν̣------------------

"Ce pont a été restauré sous Constantin et Léon les éternels augustes, les seigneurs qui assurent l’Unité de l’Univers et nos grands basileis guidés par Dieu ; et (sous) Christophore et Nicéphore les plus heureux Césars pour l’éternité, avec Nicétas le plus illustre novélissime, et Anthime, le (…)."


Corpus_Thrace_Sèlyvria_118

Michel III (842-856) - Reconstruction du Kastron.
Dernière édition : C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 264-266, n° 65 d’où D. FEISSEL, Bull. ép., 1998, n° 633.

+ Ἀνενεώθη ἱ θεόσοστος πώλιν ταύτης ἐπὴ Μηχαήλ, Θεοδόρας καὶ Θέκλης, οὓς ἐδικαίωσεν ὁ Κύριος βασιλεύιην ἐπὴ τῖς γῆς.

Thècle, Théodora

"Cette ville sauvée par Dieu a été reconstruite sous Michel, Théodora et Thècle, à qui le Seigneur a donné le droit de régner sur la terre."


Corpus_Thrace_Panion_119

Xe siècle - Reconstruction du Kastron.
Dernière édition : C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 268-269, n° 67.

[+ Ἀνενεώθη---]
[τὸ κ]άστρον Παν[ίου]
[. . . .]AΝΤΙΝΟϹΤEΦ[. . . .
[ἐπὶ τ]ῶ̣ν φιλοχρίστω[ν δεσποτῶν ]
[. . . .]ΠΘ . . ΟΛVΚΙ[. . . . .

"(A été restaurée… ?) le kastron de Panion (par) Constantin fils d’Etienne ( ?) (sous) les (souverains ?) qui aiment le (et/ou aimés du) Christ (?)."


Corpus_Thrace_Tzouroulos_120

Nicéphore Phocas (967-968) - Restauration d'une tour.
Dernière édition: C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 292-296, n° 81.

Ἀνεκενίσθη̣ ὁ πύργος οὗ-
τος ἐπὴ Νικιφόρου αὐτοκράτορος
Ῥωμαίων καὶ Ἰωάννου μαγίστρου ΙΑΝΟ
καὶ δομεστίκου τῶν σχολῶν τῆς Δύσεως, ἐκ τοῦ
ταμείου κυροῦ Νηκεφόρου δεσπότου καὶ Βασιλείου καὶ Κωνσταντίνου
σηνεργία Φιλοκάλου ἐν ἔτη + ͵ϛυοϛʹ ἰνδικτιῶνος [ιαʹ]

Nicéphore despote, Jean magistre et domestique des scholes, Philokalès.

"Cette tour a été restaurée sous Nicéphore autokratôr des Romains et Jean, magistre (…) et domestique des scholes de l’Occident, [aux frais] de la caisse de kyr Nicéphore despote et [de Basile et] de Constantin, avec le concours de Philokalès, en l’an 6476, indiction (11) (=967-968)."


Corpus_Thrace_Tzouroulos_121

Basile II et Constantin VIII (976, 979-980, 989-991 ou 1010) - Restauration d'une tour.
Dernière édition: C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 298-301, n° 83.

+ Ἀνεκενήθη ὁ πύργος τοῦτος
ἐπὴ Βασηλήου καὶ Κωνσταντίνου
τõν φηλοχρήστον δεσποτõν

"A été restaurée cette tour sous Basile et Constantin les seigneurs aimés/qui aiment le Christ."


Corpus_Thrace_Arkadioupolis_122

Basile II et Constantin VIII (976, 979-980, 990-991 ou 1010.
Dernière édition : C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 301, n° 84.

Ἀνεκενήθη ὁ πύργος τοῦτος ἐπὴ
Βασηλήου καὶ Κωνσταντίνου τον φη-
λοχρήστον δεσποτον +++

"A été restaurée cette tour sous Basile et Constantin les seigneurs aimés/qui aiment le Christ."


Corpus_Thrace_Andrinople_123

Basile II (986) - Invocation sur les murailles de la ville.
Dernière édition : C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 301-303, n° 85.

+ Θ(εοτό)κε βοήθη Βασιλείῳ δεσπότῃ τῷ νέῳ
+ Κ(ύρι)ε βοήθει Βασιλείῳ δεσπότῃ τῷ νέῳ

"Mère de Dieu, porte secours au nouveau Basile (Basile le jeune), le maître.
Seigneur, porte secours au nouveau Basile, le maître. "


Corpus_Thrace_Derkôn/Karacaköy_124

Basile II et Constantin VIII (15 août 1002 ?) - Epigramme commémorant la restauration des remparts.
Dernière édition : C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 306-309, n° 89.

1+ Θαυμαστὼν |2 ἔργων ἡπείλι-|3 σεν ὁ χρώνως, |4 οὐ χρώνως μώ- |5 νων πλῆτως δὲ |6 τῶν βαρβάρων· ἀ- |7 λ’ ὡ θαυμαστὸς κὲ |8 τοὺς βαρβάρους τρέπον |9 αύθης ἀνορθῦ Βασή- |10 ληως δεσπότης σὺν Κ- |11 ονσταντίνο αὐταδέλ- |12 φο τῷ νέο· ὑπουργη δὲ τõ |13 Βασήλιος ὁ Γοῦτως ὃς ἀ- |14 ρχιγέτης τõ χρώνο καθισ- |15 τήκι σὺν Ἐλπηδίο Βρα- |16 χάμῃ ταξηάρχῳ.

Basile Goutos, taxiarque Elpidios Vrahamès

"Le temps a menacé une œuvre admirable ; le temps, certes, mais aussi des barbares nombreux; mais l’admirable maître Basile, qui chasse les barbares, la relève de nouveau, avec son frère, le nouveau Constantin ; assisté par Basile Goutos, qui fut chef des fantassins en ce moment, avec le taxiarque Elpidios Vrahamès. "


Corpus_Thrace_Hebdomon-Monastère Saint-Jean-l'Evangéliste_125

Basile II (après le 15 décembre 1025) - Epigramme funéraire de Basile II
Dernière édition : P. STEPHENSON, « The tomb of Basil II », in Zwischen Polis, Provinz und Peripherie. Beiträge zur byzantinische Geschichte und Kultur, éd. L. HOFFMANN, Mainzer Veröffentlichungen zur Byzantinistik, 7, Wiesbaden, 2005, p. 227-238

Ἄλλοι μὲν ἄλλους τῶν πάλαι βασιλέων
αὑτοῖς προαϕώρισαν εἰς ταϕὴν τόπους·
ἐγὼ δὲ Βασίλειος, πορϕύρας γόνος,
ἵστημι τύμβον ἐν τόπῳ γῆς Ἑβδόμου
καὶ σαββατίζω τῶν ἀμετρήτων πόνων
οὓς ἐν μάχαις ἔστεργον, οὓς ἐκαρτέρουν·
οὐ γάρ τις εἶδεν ἠρεμοῦν ἐμὸν δόρυ,
ἀφ’ οὗ βασιλεὺς οὐρανῶν κέκληκέ με
αὐτοκράτορα γῆς μέγαν βασιλέα
ἀλλ’ ἀγρυπνῶν ἅπαντα τὸν ζωῆς χρόνον
Ῥώμης τὰ τέκνα τῆς νέας ἐρυόμην
ὁτὲ στρατεύων ἀνδρικῶς πρὸς ἑσπέραν
ὁτὲ πρὸς αὐτοὺς τοὺς ὅρους τοὺς τῆς ἕω
ἱστῶν τρόπαια πανταχοῦ γῆς μυρία·
καὶ μαρτυροῦσι τοῦτο Πέρσαι καὶ Σκύθαι,
σὺν οἷς Ἀβασγός, Ἰσμαήλ, Ἄραψ, Ἴβηρ.
Καὶ νῦν ὁρῶν, ἄνθρωπε, τόνδε τὸν τάϕον
εὐχαῖς ἀμείβου τὰς ἐμὰς στρατηγίας.

épitaphe, épigramme

"Les anciens ont assigné préalablement et en d’autres endroits, les lieux de leur sépulture, mais moi, Basile, le porphyrogénète, j’élève un tombeau sur la terre de l’Hebdomon et ici je repose, le septième jour, des innombrables fatigues que j’ai supportées dans les batailles et que j’ai endurées courageusement; parce que personne n’a vu ma lance en repos, depuis que le Roi des cieux m’a appelé à être autocratôr de la terre, mégas basileus; mais en étant resté attentif toute ma vie, j’ai protégé les enfants de la Nouvelle Rome, en menant avec bravoure des expéditions tantôt vers l’Ouest, tantôt vers les frontières mêmes de l’Orient, élevant une multitude de trophées partout dans le monde ; les Perses peuvent en témoigner, ainsi que les Scythes, et avec eux l’Abkhaze, l’Ismaëlite, l’Arabe et l’Ibère; ô Homme, en admirant maintenant ce tombeau, récompense mes campagnes par tes prières."


Corpus_Thrace_Apros_126

Constantin X (novembre 1064) - Restauration d'une porte de la muraille.
Dernière édition : C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace orientale (VIIIe-XIe siècles). Présentation et commentaire historique », ArchDelt, 44-46, 1989-1991, Meletes [Athènes, 1996], p. 309-312, n° 90 et Pl. 108b.

+ Ἀνεκενήσθι ἡ πυλη
ταύτη ἐπὶ Κωνσταντίνου
μεγάλου βασιλέος
κὲ αὐτωκράτορος Ῥωμέον
κὲ Εὐδωκίας ἁυγούστης
δηὰ συνδρωμῆς Συνβατίου
ὑπάτου κὲ στρατηγοῦ Ἄπρου
τοῦ Πετροῦσι· μηνὶ Νοεμβρίῳ
ἠνδικτιῶνος γʹ ἕτους ͵ϛφογʹ +

Symbatios Pétrousès, consul et stratège d'Apros.

"A été restaurée cette porte sous Constantin le grand basileus des Romains et (sous) l’augusta Eudocia, avec le concours de Symbat Pétrousès, consul et stratège d’Apros, au mois de novembre, indiction 3, l’an 6573 (=novembre 1064)."


Corpus_Thrace_Bèra_127

Isaac Comnène ? (seconde moitié du XIIe siècle) - fragment d'épitaphe.
Dernière édition : C. ASDRACHA, « Inscriptions byzantines de la Thrace (VIIIe-XVe siècles)», ArchDelt, 35, 1980, Meletes [Athènes, 1986], p. 261-263, n° 17.

[------------------------------]
αἴσθησιν ἐμπικραίνων ἢ καὶ καρδίαν.
Ἀλλ’ ὦ βραβευτὰ τῶν καλῶν τῶν ἐνθάδε
καὶ πάλιν αὐτὰ καμβάνων ἐτὰν θέλῃς,
ὡς στάχυν, ὡς μάργαρον, ὡς γλυκὺ μέλι
σαῖς ἀποθήκαις τουτονὶ θησαυρίσαις,
ὡς εὐθαλές τι δένδρον εἰς τρυφῆς πέδον
καταφυτεύσαις σὸν λάτριν τὸν δεσπότην.

épitaphe

"(…) le sens et le cœur s'étant aigris. Mais oh ! Distributeur des biens d’ici-bas, en les recevant de nouveau lorsque tu en auras la volonté, garde tel un trésor dans tes réserves tel épis, tel diamant, tel miel doux ; plante tel arbre florissant sur un sol de béatitude le maître, ton serviteur."


haut de page